Le lundi 9 mai 2016 aura lieu un passage de planète Mercure devant le soleil. Ce phénomène est appelé transit de Mercure.

Cliquer sur les liens ci-dessous pour obtenir des précisions:

Le transit de Mercure en 10 questions.

 

Danger et précautions à prendre pour l'observation du Soleil.

 

Accueil du public à l'observatoire de Saint-Saturnin sur Loire.

 

Soleil-Terre-Mercure: comparaison des tailles et des distances.

 

Echelle de taille et de distances sur le site de l'observatoire.

 

Circonstances locales du phénomène (à l'observatoire de Saint-Saturnin sur Loire).

 

Position de Mercure devant le disque solaire (suivi avec une monture équatoriale et avec une monture azimutale).

Visibilité, sur la Terre, du passage de Mercure. (document IMCCE)

 

Les dates des transits de Mercure entre 1950 et 2050.(d'après document IMCCE)

 

Le passage de Mercure du 9 mai 2016 (site IMCCE)

 

Site de l'IMCCE: transits de Mercure et de Vénus

 

Cet événement astronomique comporte des risques sanitaires plus particulièrement des risques ophtalmiques. 

Les risques ophtalmiques auxquels expose une observation directe du soleil, sont de deux natures :

  • lésions cornéennes à type de kératite, liées essentiellement aux ultraviolets, douloureuses mais réversibles en quelques jours, 
  • lésions rétiniennes à type de brûlures rétiniennes liées à l’effet thermique du rayonnement solaire et à un effet photochimique sur les cellules rétiniennes particulièrement fragiles. Cet effet peut être irréversible et conduire à une altération définitive de la vue.

 Pour observer cet événement dans de bonnes conditions de sécurité, il convient de se munir de lunettes spéciales de protection complètement opaques à la lumière normale.

 Ces lunettes sont des équipements de protection individuelle et doivent être conformes aux dispositions prévues par la directive européenne 89 / 686 / CEE relative aux équipements de protection individuels, et porter le marquage CE de conformité.

 La partie filtrante est constituée soit de films en polyester recouverts d’une fine couche d’aluminium, soit de films en polymère noir teintés dans la masse (ce dernier est nettement moins fragile et plus stable dans le temps). Ces films sont généralement fixés sur des montures en carton. Les lunettes à monture cartonnée doivent être considérées comme étant à usage unique. La qualité du filtre risque en effet de se dégrader si les lunettes sont conservées dans de mauvaises conditions.

 Il est également possible d’utiliser des verres de soudeur, soit tenus directement à la main, soit montés sur un carton de protection. Ce verre doit être un verre n°14 (au minimum), de bonne caractéristique optique au regard de la norme européenne EN 169/1992. C’est un produit qui peut être réemployé et ne risque pas de se détériorer ou de se modifier dans le temps ; il constitue actuellement la meilleure protection à condition d’être correctement utilisé.

 Il convient également de mettre en garde contre l’utilisation de moyens de protection de fortune, comme des verres fumés à la flamme de bougie ou de briquet, les films radiologiques ou de simples lunettes de soleil dont la faculté de protection est très insuffisante qui sont donc à proscrire.

En aucun cas le soleil ne doit être observé avec des instruments d’optique (jumelles, appareil photographique,…) sans adjonction de filtres spéciaux et coûteux tels que des filtres de pleine ouverture ou du film astrosolar visuel et non photographique laissant passer seulement 1/100 000 de la lumière.

Il est également conseillé de limiter à quelques minutes les observations du soleil et d’effectuer un temps de pause entre deux observations afin de reposer les yeux.

 Afin d'assurer des observations en toute sécurité, l'Association Astronomique d'Anjou ouvrira son observatoire de Saint Saturnin sur Loire, le 9 mai à partir de 12h00 . Ces membres accueilleront gratuitement le public et mettront en œuvre divers instruments dédiés à l'observation solaire pour cet événement.